une finition en janvier 2018 (mais pas la mienne)

J’espère que, comme moi, vous avez pu profiter des fêtes de fin d’année pour être en famille?  Nous avons eu la visite de fils aîné à Noël, et puis la semaine dernière, deuxième fiston et sa copine, N, sont venus d’Angleterre passer une semaine chez nous.

Il y a quelques années, N a commencé à faire du point de croix, et récemment elle s’est acheté une machine à coudre d’occasion, dans l’idée d’apprendre à faire un peu de couture/patchwork aussi.  Malheureusement, avec sa MAC assez rudimentaire, elle a un peu de mal, surtout avec la pédale . . . puisque sa machine n’a pas de régulateur de vitesse.

Comme elle venait de terminer une broderie, qu’elle voulait voir finie en housse de coussin, elle l’a amené avec elle.  Et je lui ai donné quelques leçons de patchwork à la machine, sur ma Juki.   J’ai préparé les tissus, mais c’est N qui les a assemblés.  J’ai fait le quilting, mais c’est N qui a fait la couture pour terminer la housse . . . et voilà!

catris cushion

La housse mesure 44cm x 44cm (même si dans la photo elle parait un peu tordue, elle est parfaitement carré).  Je ne sais pas où N a trouvé le modèle pour son point de croix, mais comme ça représente le jeu “tetris” (ici un jeu de mot avec des chats donc “catris”) j’ai fait le quilting pour rappeler les formes des pièces du jeu qui s’emboitent.

Edit: le modèle de point de croix peut être acheté sur etsy: Cat Tetris par SpaceNonasStitchery.

Publicités

c’est un garçon!

IMGP4225

Je viens vous annoncer qu’il y aura une nouvelle catégorie sur mon blog pour l’année à venir.  Je vais continuer avec le point de croix, le patchwork, couture, crochet et tricot . . . mais il y aura quelques projets en taille “naissance”.  Pas que je vais devenir grand-mère mais parce que j’ai acheté un poupon.   

C’est la faute à l’internet mdr . . . en fait, au début je faisais des recherches pour des vêtements et accessoires pour BJDs (ball-jointed dolls) – qui sont des poupées de collection en résine.  Ma fille et moi avons une belle collection mais depuis le déménagement les BJDs sont toujours dans leurs cartons. Bref . . . en cherchant des idées pour nos BJDs, je suis tombée sur des “reborns”. 

Un exemple, pour les personnes qui ne connaissent pas, sur le blog (en français) de Cocochello ici.  Je suis en admiration devant son travail d’artiste et le rendu réaliste qu’elle donne à ces poupées.  Cela demande des jours et des jours de travail, ce qui fait que le prix de ces poupées peut être très élevé. Et malheureusement, je ne me sens pas le talent d’artiste pour pouvoir créer mon propre “reborn” de zéro.

En continuant mes recherches, j’ai trouvé la vidéo suivante (en anglais, mais on peut très bien suivre sans avoir forcément besoin de comprendre) https://www.youtube.com/watch?v=zO6EC452SKM

La dame, LaDonna Briggs, montre comment renaitre une poupée en vinyle d’occasion, de la marque Berengeur.  J’ai trouvé fascinant . . . et toute de suite, je suis partie à la recherche d’une poupée Berengeur d’occas . . . mais cette marque a l’air d’être très recherchée, et les prix pour un poupon d’occasion (sur des sites tel que ebay) sont presque aussi chers que les prix du neuf.

Pourtant, j’ai réussi à déniché la perle rare (sur un autre site de vente de particuliers).  Et j’ai pu acheter ce petit gars, pour seulement 13€ (frais de port compris).

19 12 17

C’est un des “new borns” (nouveau né) de la marque Berengeur.  Il mesure 36cm, est tout en vinyle et anatomiquement correct.

IMGP4228

Le voici tout nu, mais avec les jambes bien placées pour rester pudique. 

IMGP4236

Pour le moment, le seul projet couture que j’ai réalisé pour lui est . . . une couche.

19 12 17 (4)

Mon idée c’est de copier sur LaDonna Briggs, la dame de la vidéo.  J’ai trouvé des boutiques françaises en ligne, qui vendent les fournitures pour faire le changement du corps et lester.  Donc, nouveau projet pour l’année à venir . . . me lancer dans du “reborning”, mais que le corps.  Je ne vais pas essayer de faire la peinture. D’ailleurs, je le trouve très beau comme il est.

Voilà les dernières nouvelles, juste avant les fêtes.  J’ai un beau petit garçon en vinyle . . . et bien sûr, je lui ai trouvé un prénom.  Il s’appelle Noah.   

petite bannière murale – pas à pas

Je me suis dit, que ça serait peut être utile de vous montrer comment j’ai procédé pour réaliser la petite bannière murale, montrée hier.  Lorsqu’on termine un petit projet en point de croix, on ne sait pas toujours quoi en faire.  Je trouve qu’une bannière est une finition bien sympa, et souvent plus joli qu’un simple cadre.

Je ne vous donnerai pas de mesures précises, car tout dépend de la taille de la broderie à finir, et les dimensions que vous souhaitez pour votre bannière.  Je pars aussi du principe que vous avez quelques notions de base de couture.  Il vous faudra: du tissu assorti à votre broderie, du molleton, des outils de découpe, une MAC, du fil à coudre, une baguette en bois, et votre fer à repasser.

Je commence toujours par laver ma broderie à la main, et la repasser.  Ensuite je place ma toile sur les tissus possibles.  Au début je comptais utiliser celui en bas à gauche.

IMGP4149 

IMGP4150

Mais il y a eu changement de programme.  Une fois le tissu chois . . . il faut couper sa toile, pour que le motif soit bien centré. Je laisse environ 2.5cm de bordure autour.  

IMGP4153

Ensuite, on coupe deux bandes de tissu (les miennes environ 7.5cm de large car mon panneau centrale mesure 15cm carré). En plaçant une bande (endroit contre endroit) sur la broderie, et en alignant le bord, on coud.   Ensuite on ajoute la deuxième bande sur l’autre côté.  J’utilise mon pied de biche 1/4” (c’est à dire une couture d’environ 7mm). 

IMGP4155

On donne un coup de fer à repasser pour ouvrir les bandes sur les deux côtés.  Ensuite on ajoute les bandes en haut et en bas. On peut faire de la même largeur, ou pas. On coud, et on repasse.

IMGP4160

Ce qui donne déjà un joli effet.  Ici, juste posé sur les tissus, et prêt à choisir les tissus pour la suite.  J’ai pris le turquoise clair pour le dos.  Je coupe un morceau les mêmes dimensions que le panneau de devant, ainsi qu’un morceau de molleton. 

On fait un “sandwich”: le panneau de devant, le molleton au milieu et ensuite le tissu du dos.  Avec mon pied entraineur (walking foot) je coud à 7mm vers l’intérieur, sur la toile de la broderie.  

IMGP4161

La toile pour broderie est souvent plus rigide que les tissus pour patch, alors faire une couture pour maintenir la toile à plat rend la suite plus facile.  Cela l’empêche de bouger pendant l’étape suivante.  Etape suivante, étant le quilting.  Ce n’est pas une obligation si vous faites une petite bannière, mais ça rend quand même un peu plus joli (à mon avis).  

IMGP4163

Toujours avec le pied de biche entraineur (walking foot) – on quilte donc.  J’ai fait quelques courbes simples.  Ensuite on égalise les bords de son travail, pour avoir la forme qu’on veut.  Carré, rectangle . . . cette fois-ci, j’ai décidé de faire le bas en pointe. 

IMGP4166

IMGP4168

Et presque rien ne se perd!  J’ai coupé un des triangles en deux.   Il va me servir.  Ensuite je prépare mon biais.  On peut utiliser du biais acheté. Je préfère faire le mien.  Pour cette petite bannière, j’ai coupé une bande environ 5.2cm de large (la longueur dépendra de la taille de la bannière) . . . et j’ai plié en deux, en fixant le pli avec mon fer à repasser, pour avoir une longueur de biais simple environ 2.6cm de large.  J’ai cousu du biais sur le diagonale de chaque triangle.  Et j’ai épinglé ces deux triangles en place au dos.

IMGP4169

Ensuite, j’ai cousu le biais tout autour, sur le devant.  On place les bords du biais (qui est toujours plié en deux) sur les bords de la future bannière, (une couture de 7mm, je suis revenue à mon pied de biche quilteuse) en faisant attention de bien tourner et plier à chaque angle.

IMGP4170

IMGP4172

IMGP4173

Voici les devant et le dos après la première couture du biais, à la machine.  Ensuite, on rabat vers le dos, et on fini la couture à la main. 

IMGP4176

L’avantage de ces petites “poches” au dos . . . on peut y glisser une baguette en bois et on peut ajouter un boucle en ruban sur la baguette pour l’accrocher au mur.  La baguette empêche le haut de la bannière de “bailler”.  

IMGP4190

Et, si on le souhaite, on peut ajouter un embellissement sur le devant.

IMGP4189

Voilà! 

encore une finition # novembre

IMGP4189

Je suis trop contente de ma dernière finition, que je viens vous montrer.  Des couleurs de Printemps pour égayer un peu ce dimanche triste.  Une petite bannière murale, faite avec une broderie de Dimensions.  Joli papillon bleu que j’ai brodé pour ma sœur. 

Une fois brodé, j’ai cherché dans mes tissus pour un coupon joliment assorti, et au départ je pensais utiliser le suivant.

IMGP4150

Cela rend très bien, mais je trouvais un peu sombre quand même.  Alors une deuxième fouille et j’ai trouvé un imprimé où le vert est presque identique au vert de la broderie. Ce qui donne un effet plus doux.

IMGP4152

Du coup, c’est ce deuxième que j’ai utilisé pour mes bandes, mais en gardant le plus foncé pour le biais. Et au dos – système pour accrocher au mur.

IMGP4190

J’ai glissé un baguette en bois qui donnera plus de rigidité et j’ajouterai sans doute une petite boucle de ruban.

Demain je vous montre le pas à pas, au cas où ça vous intéresse de voir la confection.

pas à pas – une pochette pour mouchoirs

J’avais dit que je vous montrerais comment coudre une petite pochette, comme celles que j’ai fait dernièrement.

IMGP4101

J’ai fait avec une couture de 7mm à la machine.  Si vous avez besoin de plus de 7mm de couture, il faut modifier les dimensions un petit peu.  Voici ce qu’il vous faut.

IMGP4073

Deux rectangles pour la doublure: 18cm x 9cm;  deux rectangles de tissu à motif 18 x 9cm; un rectangle plus petit 6cm x 9cm; un mousqueton et une paire de boutons de pression.

IMGP4074

On commence par placer les 4 rectangles, l’un sur l’autre sur la table.  D’abord un imprimé, les 2 doublures et le dernier imprimé (face contre la table).

IMGP4075

Avec un patron en papier (voir image toute à la fin) on coupe à l’angle les 4 épaisseurs.

IMGP4076

Ensuite, on vérifie qu’on a bien les deux imprimés endroit contre doublure.

IMGP4077

Et on coud avec une couture de 7mm, premier angle, petite droite et deuxième angle.

IMGP4079

On retourne, et on donne un coup de fer à repasser sur ces coutures, qui font l’ouverture de la pochette.  Pendant que le fer est chaud, on prépare aussi le petit rectangle pour faire la lanière.  Voir le dessin en bas: les traits montrent les plis qu’on fait avec le fer.  On plie en deux, et on replie les bords vers le centre.   Ensuite on coud chaque côté de cette lanière.

IMGP4080

Pour l’assemblage . . . on pose les deux moitiés l’une sur l’autre, endroit contre endroit, donc on voit la doublure des deux côtés. On va placer la lanière sur le boucle du mousqueton, plier en deux et placer comme ceci.   Donc pris en sandwich entre les épaisseurs.

IMGP4082

IMGP4083

Ensuite on coud les 3 côtés de la pochette, avec une couture de 7mm, en renforçant les points les deux côtés de l’ouverture et au niveau de la lanière. (J’ai oublié de prendre une photo de cette étape).

IMGP4084

On coupe le surplus de la lanière qui dépasse. Et on retourne la pochette. Je donne à nouveau un petit coup de fer à repasser à ce stade, avant de poser les boutons de pression.

IMGP4085

On aligne les ouvertures, et avec la pointe du découse-fil on fait un tout petit trou – juste de quoi marquer le tissu.

IMGP4086

On pose les boutons de pression (comme on mettrait des boucles d’oreille) et on serre avec la pince pour bien les fixer.

IMGP4087

Et voilà.  Avec les dimensions indiquées, et une couture de 7mm, on obtient une pochette qui va bien pour un paquet standard de 10 mouchoirs.

Cette dernière photo (pas à l’échelle) pour vous rappeler les dimensions.  Les traits en pointillés pour montrer les plis à faire au fer à repasser pour la lanière.

IMGP4103

“Warning”– finir un par mois #3

Il y a quelques semaines je vous ai montré un aperçu d’un projet terminé, mais en ne vous montrant que le dos du coussin.  Maintenant je peux vous dévoiler le devant.

IMGP4018

Le modèle,  une toute nouvelle grille de Lindashee,  est en vente, format pdf à télécharger, dans sa boutique LindasheesStitches

Elle a aussi dessiné un modèle “pour les amoureux de chats.  Egalement disponible dans sa boutique.

J’ai brodé sur une toile aida 9pts/cm car je voulais pouvoir jouer avec des bandes de tissus et mettre la broderie en valeur avec du patchwork.  Mais ce modèle peut être brodé sur la toile de son choix.  Parfait pour les débutants, et il n’y a pas de point arrière.

Lorsque j’ai commencé la partie patchwork, j’ai fait comme ceci.

warning 01

Mais l’imprimé blanc sur noir me donnait mal aux yeux . . . alors j’ai changé, et j’ai opté pour un gris, beaucoup plus reposant.

warning 02

encore des pochettes

Quand je trouve une idée qui me plaît, rien ne m’arrête.  J’ai encore fait des pochettes à mouchoir . . . mais vraiment beaucoup cette fois!

IMGP4096

IMGP4097

En tout 30.  Pourquoi 30?  Tout simplement parce que j’avais commandé encore des mousquetons, et j’avais acheté trois paquets de 10 . . . et parce que 30 est un chiffre bien rond.

Toutes ces pochettes sont destinées à être vendues lors d’une fête de Noël le 13 décembre.  Jour de la fête de Noël du centre IME où va ma plus jeune nièce . . . où il y aura des stands avec des objets fait-main par les enfants, et j’ai proposé de confectionner ces pochettes pour la vente aussi.  Les bénéfices aideront à subventionner les achats du centre (fournitures ou sorties pour les enfants).

Si vous avez envie de coudre une petite pochette . . . je vais préparer un “pas à pas” dans les prochains jour pour vous montrer.  Elles sont très facile à faire . . . même Cléo, la voisine de 7 ans, en a fait une.

IMGP3826

Un jeu d’enfant.